dimanche 1 septembre 2013

Travaux de la Mothe (III)



Sur la vidéo :
On voit tout d'abord le moulin, la digue principale.
Ensuite le premier canal dont le niveau a été descendu par les ouvriers ( à l'heure actuelle c'est par là que passent les saumons).
Enfin , l'accès principal (qui est désormais pas fonctionnel), avec la chute et ensuite 2 canaux.
A gauche le canal d'attrait, à droite la passe à saumon avec les ralentisseurs et au bout le piège qui il y a une trentaine d'années servait à capturer des géniteurs, pour une destination inconnue ....
Bref une passe très complexe, très peu fonctionnelle, qui a été construite à l'époque essentiellement par rapport au piège.
Bientôt de l'histoire ancienne.

D'autres photos :

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci de nous faire partager votre suivi...

Bien cordialement.

Eog.

Anonyme a dit…

Et surtout, merci d'avoir rendu ça possible. Ca donne envie de s'investir dans le prochain combat.

Ben

AAPPMA du pays de Quimperlé a dit…

Sur ce coup, faut remercier la fédé les administrateurs et leurs salariés qui ont fait un super boulot, il nous ont agréablement par leur tenacité sur le sujet !
Pourtant c'est jamais simple lorsqu'il y a des recours juridiques sur les dossiers.
En 10 ans, l'avenir de l'Ellé s'est éclaircie qd même, avec la fermeture du Zuliou, l'arrêt du projet de méga décharge de Plouray et maintenant le barrage de la Mothe qui va être effacé.
Le prochain dossier sera pe restera la centrale hydro du pont rouge sur l'Aër .... pas gagné !

OCE a dit…

On verra déjà pour le barrage de la Mothe. Quand la FAAPPMA 29 fait un "super boulot" sur fonds public, elle devrait diffuser à qui le demande les études ainsi réalisées dans le cadre de ce super boulot. Ce n'est pas le cas à ce jour.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Les travaux se passent toujours bien ?
Merci de votre reponse.
Cordialement.
Eog.

OCE a dit…

Déclaration de travaux et le document d'incidences de la Fédération de pêche du Finistère, déposé en Préfecture en 2012 : "L'intervention de pelle mécanique ne se fera pas dans le lit du cours d'eau mais depuis la berge" (p. 48)

Sauf erreur, il y avait ce matin un engin mécanique dans le lit. La DDT et l'ONEMA devront donc faire preuve de leur vigilance habituelle pour cette infraction. Quant à la justice, qui se prononcera en référé cette semaine, elle appréciera certainement que le maître d'ouvrage se soit précipité à détruire le barrage sans attendre le verdict de ce référé.

Anonyme a dit…

Juste pour éclairer ma lanterne, OCE c'est quoi ??
Un lobby pro barrage, pro canalisation, pro retenue d'eau au détriment de la vie aquatique et de la circulation des poissons migrateurs ?
Désolé de ne pas connaître.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Non, sans doute des individus totalement désintéressés !!

Posez la bonne question : Qui finance et soutien l'OCE ?

Anonyme a dit…

http://www.hydrauxois.org/2013/02/observatoire-de-la-continuite.html
L'association Hydrauxois a le plaisir de vous annoncer la naissance de l'Observatoire de la continuité écologique et des usages de l'eau, dont elle est une des premières coordinatrices nationales avec le Cedepa de Philippe Benoist.

Hydrauxois : Patrimoine et énergie hydraulique en Auxois Morvan
CEDEPA : Centre d'Etudes pour le Développement d'une Pisciculture Autonome

Quel beau mariage !

Anonyme a dit…

Des pisciculteurs et des barragistes qui se cachent derrière un observatoire de la continuité écologique !!! C'est pas étonnant qu'ils l'ont mauvaise!!

Publier un commentaire

Si vous voulez poster une vidéo youtube ou une image dans votre commentaire , utilisez :
[img]URL de votre image[/img] et
[youtube]URL de votre vidéo youtube[/youtube]